Sun’R première société à mission secteur énergétique

Le groupe Sun’R devient la première société à mission du secteur de la transition énergétique

Acteur pionnier des transitions énergétique, agricole et écologique, le groupe Sun’R renforce son engagement en faveur de la préservation de notre planète et devient la première société à mission du secteur de la transition énergétique. Le groupe fixe ainsi de nouveaux objectifs pour ses trois entités : Sun’Agri, Sun’R Power et Volterres

Introduite en 2019 dans le cadre de la loi Pacte, la qualité de société à mission permet à une entreprise de faire publiquement état de son statut en précisant sa raison d’être ainsi qu’un ou plusieurs objectifs sociaux et environnementaux que la société se donne dans le cadre de son activité. Un organisme tiers indépendant est désigné pour vérifier l’exécution des objectifs.

Depuis le 15 avril 2021, le groupe Sun’R a fait évoluer ses statuts et est officiellement reconnu comme société à mission.

L’entreprise se donne pour raison d’être de « développer et mettre en œuvre des infrastructures et solutions intelligentes, répondant à l’urgence climatique et écologique, et permettant d’accélérer les transitions vers un monde durable alimenté par des énergies renouvelables ». Cette raison d’être est déclinée à travers 3 objectifs :

  • Développer des solutions et systèmes d’adaptation de l’agriculture aux changements climatiques
  • Développer des infrastructures de production d’électricité renouvelable
  • Développer la fourniture d’électricité renouvelable en circuits courts afin de rapprocher et mettre en lien producteurs et consommateurs

 

« Depuis sa création, le groupe Sun’R nourrit une ambition sans borne pour la préservation de notre planète. Pour autant, je ne crois pas aux slogans consistant à dire que quand on œuvre dans les énergies renouvelables, on est forcément quelqu’un de bien. Dans notre secteur, il nous faut aller beaucoup plus loin. Nous devons mettre en lien les hommes et les territoires, et avoir conscience que le développement des énergies renouvelables, s’il ne prend pas en compte les autres contraintes de la planète, peut aussi parfois avoir des impacts négatifs. Car nous sommes rentrés dans l’ère de la rareté et de la contrainte : rareté de foncier, de la biodiversité, de l’eau, de l’agriculture, de l’oxygène ; contraintes de recyclage, de pollution, d’émissions de CO2, de surpopulation, de préservation de notre santé ou de nos écosystèmes vitaux. Il nous faut donc penser et agir autrement. En accédant au statut de société à mission, nous souhaitons faire de notre entreprise un des acteurs privés le plus à la pointe de la lutte contre les changements climatiques », déclare Antoine Nogier, PDG et fondateur du groupe Sun’R.